•  

     


    Laisse de côté tous les chiffres non indispensables à ta survie.

    Ceci inclut l'âge, le poids, la taille.

    Que cela préoccupe seulement le médecin, il est payé pour ça.


    Fréquente de préférence des amis joyeux.

    Les pessimistes ne te conviennent pas.


    Continue de t'instruire.

     

    Apprends sur les ordinateurs, l'artisanat, le jardinage, etc...

     

    Ne laisse pas ton cerveau inoccupé, un mental inutilisé est l'officine du diable.

     

    Et le nom du diable est Alzheimer !


    Ris le plus souvent possible.... et surtout de toi-même!


    Quand viennent les larmes, accepte, souffre et... continue d'avancer.


    Accueille chaque jour qui se lève comme une opportunité, et pour cela, ose entreprendre.


    Laisse tomber la routine.

    Préfère les nouvelles routes aux chemins mille fois empruntés !


    Efface le gris de ta vie et allume les couleurs que tu possèdes à l'intérieur.


    Exprime tes sentiments pour ne jamais rien perdre des beautés qui t'entourent.

    Que ta joie rejaillisse sur ton entourage et abats les frontières personnelles que le passé t'a imposées.

    Et rappelle-toi : l'unique personne qui t'accompagne toute la vie, c'est toi-même.


    Sois vivant dans tout ce que tu fais !


    Entoure-toi de tout ce que tu aimes : famille, animaux, souvenirs,musique, plantes, un hobby... tout ce que tu veux !


    Ton foyer est ton refuge.

    Mais, n'en deviens pas prisonnier.


    Ton meilleur capital, c'est ta santé.

    Profites-en, si elle est bonne ne la détruis pas, si elle ne l'est pas, ne l'abîme pas davantage.


    Sors dans la rue, visite une ville ou un pays étranger, mais ne t'attarde pas sur les mauvais souvenirs.


    Il y a des êtres qui font d'un soleil une simple tache jaune, mais il y en a aussi qui font d'une simple tache jaune, un véritable soleil.

     

    Pablo PICASSO

     

     

     




    @maryse31
    Partager via Gmail

    1 commentaire
  •  

      

    A chaque fois...

     

     

    ""Pour toutes les fois où vous affichez un sourire qui n'est pas votre vrai sourire...

    Pour toutes les fois où vous vous endormez en ressentant le manque de quelqu'un...

     

    A chaque fois que vous pardonnez et vous savez que vous ne devriez pas...

    A chaque fois que vous vous excusez, et que ce n'est même pas de votre faute...

    Pour toutes les fois où vous avez mouillé votre oreiller de larmes...

     

    A chaque fois qu'avec un noeud dans la gorge, vous continuez la tête haute...

    Toutes les fois où vous avez fait comme si de rien n'était, mais

    qu'à l'intérieur vous mourriez...

    Pour toutes les fois où vous vous êtes regardée dans le miroir et qu'il

    y avait quelqu'un de magnifique, mais vous ne l'avez pas vu...

     

    A chaque fois qu'à la question "Qu'est-ce que tu as ?"

    Vous avez répondu comme d'habitude "rien"

    alors qu'en réalité vous étiez sur le point d'exploser...

    Pour toutes les fois où vous vous êtes sentie fragile et que vous avez dit

    que vous ne pouviez plus continuer...

    mais ensuite vous trouvez un nouveau jour à venir...

     

    Pour toutes les fois où vous êtes restée vous-même quand tout le monde

    vous critiquait...

    Pour toutes les fois où vous vous êtes sentie nulle, mais juste après vous

    avez trouvé une putain de raison de changer d'avis...

     

    Pour toutes les fois où vous avez dit maintenant "assez" et ce n'était

    jamais assez...

    Pour toutes les fois où vous êtes restée alors que tout le monde s'en allait...

     

    A tous les moments, les moments où vous vouliez partir, vous enfuir loin de tout

    et de tout le monde et effacer le passé...

     

    Ouvrez les yeux, vous ne voyez pas à quel point vous êtes forte ?

    Vous ne voyez pas à quel point vous êtes merveilleuse ?"

     

    Auteur Inconnu

     

    A chaque fois...

     

     

    Clic pour vérifier
    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

       

     

    À toi la laissée pour compte.

      

    Celle que le bonheur a abandonné.

     

    À toi, blessée sur le bord du chemin de la vie.

     

    Celle détruite par l’amour, celle cassée par de belles paroles.

     

    Celle anéantie par des promesses brisées.

     

    Il est temps de relever la tête.

     

    Le regard vers l’avenir, car ton passé a cessé de te haïr.

      

    Car ton passé n’a plus rien à t’apprendre depuis longtemps.

     

    Car ton passé n’a rien de nouveau à te dire.

     

    Je sais que tu as l’impression de nager dans un océan perdu.

     

    Que chaque vague qui s’abat sur toi a un goût amer.

      

    Que chaque battement de pieds pour rester à la surface devient de plus en plus dur...

     

    Mais, il est temps de te laisser porter loin du rivage.

     

    De te perdre au milieu de nulle part pour te retrouver.

     

    Toi qui depuis quelque temps t’es tant et tellement cherchée.

     

    Il est temps de te refaire ! 

    Il est temps de te réparer...

      

    Car le temps de la souffrance, de la tristesse et du chagrin est terminé.

     

    Tout le mal que tu as vécu t’a guidé vers ce moment, vers cet instant.

      

    Celui où tu te reprends en main.

     

    Celui où tu te relèves après être tombée.

     

    Celui où plus rien n’a d’emprise sur toi...

     

    Car tous ces petits coups du destin n’avaient que pour but de te rendre plus capable d’affronter la vie.

      

    Car Dieu envoie ses combats les plus durs à ses guerrières les plus fortes !!!

     

    Auteur Inconnu

     

    A Toi....

     

     

    Clic pour vérifier

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

     

    lettre à mon futur amoureux...

     

    Lorsque tu arriveras dans ma vie, je te le dis tout de suite, ça se peut que je n’y crois pas vraiment.

    Ça se peut aussi que je me protège en dedans,

    mon petit cœur qui ressentira la crainte de souffrir une fois de plus.

    Ça se peut que je  sois la fille la plus indépendante que tu n'aies jamais rencontrée. 

    Même quand j’aurai une envie folle de te revoir, au départ, ça se peut que je me retienne 

    de toutes mes forces pour pas te le dire.

    Mais même si mes mots manquent, mes élans vers toi aussi, regarde et lis dans mes yeux.

    S’ils brillent quand tu me parles ou même juste quand tu me regardes sans rien dire, reste !

    Je t’en prie, reste et sois patient.

    Mes yeux, ils ne mentent jamais.

    Et si je ris à chacune de tes paroles « dites » drôles, beaucoup ou même juste un peu, alors là, t’auras de sérieux bons indices.

    Tu arriveras à me faire baisser la garde plus vite que tu ne le crois.

    Je te le promets, tu ne vas pas le regretter.

    Je sais que je peux encore aimer. 

    Même si ça me fait peur, je te le dis, il y a une grande place dans mon cœur pour toi.

    Et crois-moi, mon courage est encore plus grand que ma fragilité.

    Je veux et je peux encore être chavirée!

    Là, il y a tout un gros ménage à faire dedans.

    Il y a des fantômes et un peu trop de blessures pas guéries.

    Tant de sentiments déçus et de rêves brisés.

    Je dois tout nettoyer avant que tu arrives, alors ne me surprends pas tout de suite.

    Je ne veux pas partager tout ça avec toi, pas maintenant.

    Attend encore un peu, juste un peu.

    Laisse-moi le temps d’apprendre à m’aimer un peu, beaucoup.

    Ça fait drôle dit comme ça, mais crois-moi, c’est la plus belle chose que

    je peux faire pour moi, pour toi aussi.

    Ça me permettra de pas hésiter trop longtemps avant de t’ouvrir mon cœur.

    Ça me permettra de croire que, moi aussi, quelqu’un de bien peut m’aimer vraiment, comme je suis moi.

    Et de ne pas compter sur toi pour combler un grand vide parce que j’aurai su le remplir toute seule,

    comme une belle-grand-fille.

    Tu seras alors pour moi un beau cadeau que la Vie m’aura offert.

    Attends encore un peu, mais fais-moi la promesse que t’arriveras un jour, au bon moment.

    Le bon, pour toi comme pour moi.

    Parce que si tu n'es pas prêt à m’aimer, vraiment, ne me laisse jamais tomber amoureuse de toi.

    Je t’en prie.

    Ne fais jamais briller mes yeux pour toi si tu ne peux pas m’aimer de tout ton cœur.

    Ne me donne aucune raison de laisser les papillons s’envoler dans mon dedans si tu n'es pas prêt.

    Si je suis pas celle que tu veux vraiment ou si tu espères que tu pourras peut-être me changer,

    prends un autre chemin, marche pas sur le mien.

    En fait, ça ce peut que tu aies des blessures, toi aussi.

    Quand on a déjà aimé et que ça s’est terminé, ça fait ça, des blessures.

    Guéris-les tant que tu peux, parce que si tu crois aussi que ça en vaut la peine,

    nous deux, je vais t’attendre.

    Je veux qu’on se tienne souvent la main.

    Quand on va regarder un film juste tous les deux, je te vois la tête appuyée sur mes genoux.

    Je vais jouer dans tes cheveux tant que ça te fera du bien.

    Je baisserai parfois mes yeux vers toi juste pour te regarder et te sourire,

    pour me dire que je suis chanceuse que tu sois là.

    Et si tu n'en as pas, des cheveux, parce que c’est beau aussi un coco pas de cheveux,

    je vais passer mes mains dessus avec tout plein de douceur.

    Quand on va dormir ensemble, on ne se collera peut-être pas toute la nuit.

    C’est OK pour moi, tu sais.

    Mais si tu te réveilles parfois en te retournant, tu pourras me déposer un petit bisou dans le dos,

    ou dans le cou, c’est comme tu veux.

    C’est sûr que si tu me fais ça, tu me verras sourire dans mon sommeil.

    Ou je ferai un petit « mmmh… »,

    et je te déposerai toujours ce petit bisou en me retournant, à mon tour.

    Même quand on aura eu un désaccord, je le ferai, promis.

    Parce que je n’ai plus l’intention de les laisser briser l’amour, ces désaccords.

    Les jours où je m’aimerai un peu moins, quand j’aurai moi-même du mal

    à me supporter, STP, ne me fuis pas.

    Ne me donne pas raison.

    Ne me tourne pas le dos à cause de mes satanées hormones que j’arrive pas toujours

    à gérer aussi facilement que je le souhaiterais.

    Sois fort!

    Fais-moi rire.

    Dépose un petit bisou sur ma tête, effleure-moi, fais-moi tes yeux de petit-minou, je vais craquer

    et t’aimer encore plus pour ça, c’est sûr!

    J’ai besoin de mes petits moments pour moi, je vais aussi respecter les tiens.

    L’amitié, c’est important, je ne vais pas tenter de t’éloigner de tes amis.

    Tant que je sentirai ton amour sincère et que je sentirai grandir notre NOUS,

    que j’aurai confiance en toi, je n’aurai jamais peur de te laisser toute la liberté dont tu as besoin.

    Je veux qu’on puisse parler de tout, et parfois de rien.

    Des conversations profondes, philosophiques, de nos rêves, nos peurs,

    nos projets, nos sentiments, de notre petit quotidien, nos savoirs, nos doutes,

    et d’autres qui ne mèneront nulle part, mais qui nous feront juste tellement rire, un peu trop fort.

    Parce que je te le dis, je veux pas toujours qu’on se prenne au sérieux.

    Et parfois, partager des silences tout aussi riches de sens.

    Oh oui, je veux qu’on puisse être bien aussi, ensemble dans le silence.

    Ça se pourrait que je te demande ce à quoi tu penses, ou peut-être pas.

    Je suis une fille et ça fait ça parfois, les filles. Ben oui!

    Je dois t’avouer, j’ai hâte que tu sois là, mais cette fois,

    je me suis fait la promesse d’attendre l’Homme, le BON.

    Mais aussi d’être à la hauteur, avec un petit cœur, pas si petit finalement,

    complètement libre pour LUI, pour LUI tout seul.

    Alors si tu es LUI, je te dis à bientôt, dans un demain pas trop lointain.

    Juste pas maintenant, mais bientôt.

    Là, je réanime la flamme dans mon dedans pour que je puisse briller à nouveau,

    pour que toi tu puisses me voir et me reconnaître.

    Pour que tu te sentes bien aussi avec mon petit-moi-tout-vrai.

    Fais de beaux rêves, peut-être qu’on s’y croisera ?!?

    Qui sait....?

     

    Texte trouvé sur le net

     

    lettre à mon futur amoureux...

      

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

       

     

     

    Il faut quelqu'un de spécial pour aimer une personne brisée ;

     

     

    quelqu'un qui est prêt à regarder au-delà des fissures et des lignes de faille pour voir la personne dont les fragments façonnent son intégralité ...

     

     

    Il faut quelqu'un de patience et de bon esprit ...

     

    quelqu'un qui réalise que des personnes brisées peuvent sembler tranchantes

    et hostiles,

     

     

    mais en réalité elles sont fragiles et doivent être traitées avec soin ...

     

    Mais il faut avant tout quelqu'un qui ait le courage d'aimer une personne brisée parce qu'elle vous blessera même si elles ne le veulent pas ...

     

     

    Il y aura des moments où elles essaieront de vous retenir mais elles seront trop effrayées et elles se renfermeront ...

     

    Leurs mots seront les armes qu’elles utiliseront pour s'échapper et ils seront

    comme des éclats d'obus sur votre peau...

     

    Mais si vous êtes assez courageux pour essayer ...

     

     

    essayez encore ...

     

     

    essayez de continuer jusqu'à ce que vous tombiez en panne de défenses,

    vous découvrirez qu’une personne détruite vous aimera plus que quiconque l’a déjà fait.

    Chaque fragment de sa personnalité vous aimera et reflétera votre amour mille fois pour vous.

     

    Elle vous fera rire, vous fera pleurer ...

     

     

    ce seront les plus grandes montagnes russes d'émotions que vous puissiez connaître ...

    mais ça en vaudra la peine ...

     

     

    ça vaudra le coup parce que sa confiance vaut son pesant d'or ...

     

    Et chaque élément d’elle-même se découvrira pour vous et vous fera prendre conscience que vous êtes spécial ...

     

    que vous êtes le seul ...

     

     

    que vous êtes un explorateur dans une nature inexplorée qui voit un trésor caché que personne d'autre n'a jamais venu d’assez près pour découvrir ;

     

     

    ce joyau de sourire qui brille juste pour vous ..❤️

     

    Via:A fleur des mots.

     

    Clic pour vérifier

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire