•  

     

    Une larme, c’est la voix de la détresse,

    c’est le bruit de la tendresse ...


    Une larme, c’est un regard qui parle,

    c’est le regret d’une parole...


    Une larme , c’est la rosée du matin,

    c'est la beauté d’un chagrin...


    Une larme, c’est assouvir une tristesse,

    c’est détruire une angoisse...


    Une larme, c’est une étincelle d’amour,

    c'est la flamme de son amour...


    Une larme, c’est la mélodie du cœur,

    c’est l’harmonie du bonheur.


    Une larme, c’est la mélancolie d’une complainte,

    c’est la nostalgie des plainte ...


    Une larme, c’est un soupir de l’âme,

    c’est la souffrance d’un poème...


    Une larme, c’est des vers qui coulent,

    c’est des mots sans teints.


    Une larme, c’est un cri qui s’étouffe,

    C’est un appel qui s’essouffle. 


    Une larme, c’est sourire à la joie,

    c’est le rire de l’émoi.


    Mon arme pour t’émouvoir, une larme...


    À toi de voir……

     

    Johanne Guérin

    Une larme...

     


    @maryse31

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Grand-mère...

     

     

    « Que fais-tu grand-mère, assise là, dehors, toute seule ? »♥️


    Eh bien, vois-tu, j’apprends. J’apprends le petit, le minuscule, l’infini.


    J’apprends les os qui craquent, le regard qui se détourne.


    J’apprends à être transparente, à regarder au lieu d’être regardée.


    J’apprends le goût de l’instant quand mes mains tremblent, la précipitation

    du cœur qui bat trop vite.


    J’apprends à marcher doucement, à bouger dans des limites plus étroites

    qu’avant et à y trouver un espace plus vaste que le ciel.>


    « Comment est-ce que tu apprends tout cela grand-mère ? »


    J’apprends avec les arbres, et avec les oiseaux, j’apprends avec les nuages.


    J’apprends à rester en place, et à vivre dans le silence.


    J’apprends à garder les yeux ouverts et à écouter le vent.


    J’apprends la patience et aussi l’ennui .


    J’apprends que la tristesse du cœur est un nuage, et nuage aussi le plaisir .


    J’apprends à passer sans laisser de traces, à perdre sans retenir et à recommencer

    sans me lasser.


    « Grand-mère, je ne comprends pas, pourquoi apprendre tout ça ? »


    Parce qu’il me faut apprendre à regarder les os de mon visage et les veines de mes mains,


    à accepter la douleur de mon corps, le souffle des nuits et le goût précieux

    de chaque journée;

    parce qu’avec l’élan de la vague et le long retrait des marées,


    J’apprends à voir du bout des doigts et à écouter avec les yeux.


    J’apprends qu’il faut aimer, que le bonheur des autres est notre propre bonheur,

    que leurs yeux reflètent dans nos yeux et leurs cœurs dans nos cœurs.


    J’apprends qu’on avance mieux en se donnant la main, que même un corps immobile

    danse quand le cœur est tranquille.


    Que la route est sans fin, et pourtant toujours exactement là.


    « Et avec tout ça, pour finir, qu’apprends-tu donc grand-mère ? »


    J’apprends, dit la grand-mère à l’enfant, j’apprends à être vieille !

     

    Joshin Luce Bachoux...

     

     

    Grand-mère...

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    Citations...

     

    " Abats les murs derrières lesquels tu te blottis.  

    Et avance. 

     Avance.  

    Crée toi-même la lumière dont tu as besoin ''.


    - Charles Juliet.

    Citations...

     

     

    » Aimer ce n’est pas renoncer à sa liberté,

    c’est lui donner un sens. »

     

     – Marc Levy

    Citations...

     

     

    " Aime-moi pour ce que tu vois de moi quand

    tes yeux sont fermés,

    pour ce que tu entends quand je ne dis rien

    et si tu restes avec moi,

    je t'apprendrai à voler,

    et toi,

    tu m'apprendras à rester. "

     

    Prière amérindienne

     

    Citations...

     

     

    "Aimer n’est pas recevoir comme autant d’hommages la présence de l’autre, le son de sa voix, la douceur de ses gestes, mais lui donner la meilleure part de soi."

    Francis Bossus

     

    Citations...

     

    @maryse3

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

     

    Elles sont belles...

     

    Elles sont belles, les femmes qui ressentent les histoires.


    Des histoires vécues.


    Celles dont chaque regard semble dire " tu te souviens de cette fois..",

    celles qui sont la somme de toutes " ces fois ".

    Elles sont belles les femmes qui pleurent quand elles sont tristes et même quand elles sont contentes.


    Celles qui nagent en haute mer pour atteindre les choses qu'elles veulent.


    Celles qu'on n'aiment jamais, pourtant elles sont magnifiques.


    Celles qui restent à la surface de toutes leurs forces pour ne pas tomber à nouveau.

     

    Elles sont belles les femmes qui suivent les pas d'un amour nouveau et arrivent à marcher

     sur des falaises et des sommets très hauts sans avoir jamais peur,

    car la peur vient toujours après, quand il n'y a plus d'amours et de pas à suivre.

     

    Elles sont belles les femmes qui se souviennent, qui espèrent,

    qui savent et pardonnent.


    Celles dont chaque baiser est une promesse.

     

    Elles sont belles les femmes qui cherchent leur morceau d'infini en ce temps fini.


    Celles qui cherchent le leur pour toujours.

     

    Elles sont belles les femmes désordonnées, celles qui font quelque chose, sans maquillage,

    sans fictions, celles qui déplacent les regards en suivant les pensées.

     

    Elles sont belles les femmes qui s'enthousiasment, celles-ci savent se faire aimer

    parce qu'elles savent, d'abord, aimer.

    Avec cette douceur en plus ...

     

    ~ A Fleur de Mots

     

    Elles sont belles...

     

    Clic pour vérifier

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    3 commentaires
  •  

     

    Ma solitude....

     

    Je ne me débrouille pas si mal que ça,

     

    avec ma solitude, finalement.

     

    Et la contre-partie de mon isolement,

     

    c'est un sentiment intense de liberté,

     

    quand personne ne sait ce que je fais,

      

    où je suis, ni comment j'organise ma vie.

      

    J'aime ça.

     

    Et j'y tiens de plus en plus.

     

    Françoise Kerymer.

     

    Ma solitude....

     

    Clic pour vérifier
    Partager via Gmail

    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires